Cher Gabriel – Halfdan W. Freihow



Titre VF: Cher Gabriel
Auteur:Halfdan W. Freihow
Genre: contemporain
Editions: Gaïa
Prix: 16 euros 
Nombre de pages: 166 pages

Résumé
Cher Gabriel est une lettre intime et émouvante d’un père à son fils.
Gabriel et sa famille vivent dans une maison située sur la côte norvégienne, au coeur d’une nature sauvage et préservée. Cette côte rocheuse illuminée par des ciels changeants et balayée par les vents offre la quiétude, le grand air, éveille les sens et l’imagination, et chaque membre de la famille que le quotidien parfois malmène vient tour à tour s’y ressourcer.
Avec beaucoup d’amour, de fierté, et un réel espoir, H. W. Freihow met en lumière une relation complexe, un amour inconditionnel. Tel un château de sable somptueusement sculpté qui tantôt prend des allures de palais étincelant, tantôt se laisse engloutir à la première houle, et qui sans cesse demande à être reconstruit. H. W. Freihow essaie de comprendre ce qui rend Gabriel si différent des autres enfants et tente de mettre en mots le chagrin et aussi l’orgueil et l’acuité ressentie au contact de l’altérité de son fils.

Mon avis

Tout d’abord je voudrais remercier Babelio pour ce livre qui à été lu dans le cadre de l’opération masse critique.


En me rendant sur le site lors de l’inscription à ce masse critique j’ai tout de suite craqué sur la couverture de ce livre ! J’ai beaucoup apprécié le style décors en papier !

Ensuite, le résumé m’a tout de suite plu. La lettre d’un père à son fils quoi de plus beau et de plus intéressant comme sujet de lecture !

Gabriel est un jeune enfant que l’on va découvrir au travers des mots écrits par son père.
J’ai beaucoup aimé le fait que cette rencontre ne soit pas direct et qu’elle se fasse par l’intermédiaire du papa de Gabriel. C’est un aspect de l’histoire qui m’a énormément plu.

Notre jeune héros vit sur la côte norvégienne, dans un petit coin balayé par le vent et la mer.
Gabriel est un enfant qui n’a pas acquis la notion des codes de société comme nous pouvons les avoir acquis plus tôt dans notre enfance. En effet, ce petit garçon souffre d’une forme d’autisme avec TDAH (Troubles Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité).
Pour Gabriel, chaque instant est une nouvelle expérience qui est presque à chaque fois nouvelle et qui arbore un aspect déroutant pour lui. 
Il lui arrive de remettre en question des notions comme la vérité, le mensonge, la logique et il se pose énormément de questions sur les petits rituels qui rythment notre vie.


Je trouve que l’auteur est parvenue à exprimer et a décrire divers sentiments avec beaucoup de pudeurs et de retenue accompagnés d’une certaine forme de poésie. 
Elle aborde parfaitement le thème de l’amour parental. Dans le cadre de l’histoire l’amour éprouvé pour cet enfant dit  » différent »  est incommensurable et peut parfois être pesant pour ce père plein d’affection pour son enfant.


Ce livre est une très bonne découverte pour moi ! 
Le thème abordé m’a de plus énormément touché car comme vous le savez dans le cadre de mes études il m’arrive d’effectuer des stages en enseignement spécial et donc je me retrouve parfois dans des classe d’enfants souffrant d’autisme. C’est donc un sujet qui me passionne beaucoup et que j’aime voir traité dans la littérature.
L’auteur a manier ce thème avec beaucoup de doigté !


Un livre que je vous conseil vivement de lire ! 



Ma note
8.5/10

Publicités
Catégories : babelio, chez gabriel, masse critique | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :