3 Mètres au dessus du ciel de Federico Moccia

3 mm au dessus

Titre VF : 3 Mètres au dessus du ciel

Titre VO : 3 Metri sopra il cielo

Auteur : Federico Moccia

Année de parution originale : 1992

Année de parution française : 2006

Edition : Gallimard

Genre : Romance, drame

Prix : 12.43 euros

Nombre de pages : 384 pages

Résumé :

Jeunes et déchainés, ils s’aiment
jusqu’à décoller de terre,
jusqu’à toucher le ciel.
Plus que ça.
Au moins.., trois mètres au-dessus du ciel !
Mais ils ne sont pas seuls: il y a le lycée,
les parents, la bande de copains qui dérape
et franchit les limites…

En Bref :

Encore un coup de cœur ! Du Federico Moccia dans toute sa splendeur !

Mon avis :

Quel plaisir de pouvoir enfin me replonger dans l’écriture de Federico Moccia ! Vous le savez cet auteur fait parti de mon top 3. Cela faisait plusieurs mois que son écriture me manquait et aujourd’hui je la retrouve enfin.

Un petit point au niveau de l’histoire. Babi est une jeune fille comme il faut, studieuse, parfaite,… le véritable stéréotype de la petite fille sage. Elle va rencontrer Step, un garçon qui lui est totalement opposé. Il est violent, imprévisible, bagarreur. Step ne communique qu’au travers de la violence et la rage qui l’habite ne le laisse pas une seule seconde en paix. La violence est sa seule réponse face à cette rage dévastatrice. Ensemble ils vont se découvrir et vivre une très belle histoire d’amour. Une histoire si belle qu’elle va les envoyer trois mètres au dessus du ciel mais toutes les belles choses ne durent pas forcément … Ils y a toujours des bâtons perdus qui s’immiscent dans l’interstice des roues …

En ce qui concerne les personnages, Babi est comme je l’ai dit plus haut une fille parfaite et qui ne fait aucun remous dans sa vie jusqu’au jour où Step débarque dans sa vie. Elle va se transformer petit à petit … Elle commence à sécher les cours, se met la police aux trousses, découvre l’amour à tout niveau,… Mais peut-on vraiment lui reprocher de mordre la vie à pleine dents et se gaver d’amour tant qu’elle en à l’occasion ? L’autre personnage principal de cette histoire est Step. Il est le stéréotype parfait du Bad-Boy qui nous intrigue, nous fascine et nous effraie à la fois. Il est rongé de l’intérieur par une rage incontrôlée et tout est prétexte à la bagarre. Mais l’amour peut transformer n’importe quel individu et Step le découvrira bien assez vite …

En ce qui concerne le style de l’auteur, Federico Moccia nous entraine encore dans un merveilleux voyage au cœur de l’Italie. Encore une fois son écriture m’a complètement convaincue et je me suis une fois de plus laissée complètement séduire. Il ne lui aura pas fallu plus de deux pages pour m’embarquer dans son univers. Je buvais littéralement tous les mots et il ne m’aura fallu que quelques heures pour lire ce livre. Federico Moccia nous expose des scènes mémorables voir même inoubliables.

En conclusion un véritable coup de cœur pour moi ! Il ne peut en être autrement ! Je ne pourrais que vous conseiller ce livre car je suis certaine qu’il plaira à bon nombre d’entre vous. Entre doutes, confusion, sourire et larmes. Nous apprenons combien l’amour peut être beau et dévastateur à la fois. Un livre qui m’aura complètement enveloppé et qui surtout m’aura fait sourire et rêver !

Petit passage éclair:

« Il est sûr d’une seule chose. Il ne pourra jamais l’aimer comme lui l’aimait, l’adorer comme lui l’adorait, il ne sera pas capable de percevoir la grâce de ses mouvements, les petits signes sur son visage. C’est comme s’il était le seul à pouvoir connaitre la saveur de ses baisers, la vraie couleur de ses yeux.Jamais aucun homme ne pourra voir ce que lui a vu. Et ce mec, moins que tout autre. Lui, réel, cru, inutile, matériel. Il le voit comme ça, incapable d’aimer Babi, désirant uniquement son corps, incapable de la voir vraiment, de la comprendre, de la respecter. Ses gentils caprices ne l’amuseront pas. Il n’aimera pas ses petites mains, ses ongles rongés, ses pieds un peu potelés, ce petit nez discret mais pas tant que ça. A moins qu’il voie tout ça… « 

 

 

 

 

 

 

 

Ma note:

9.5/10

Emoji14-100

La couverture:

3maddc

Dans le cadre du challenge 1 mois –> 1000 pages

1 Mois -> 1000 pages (Juin 2012)

Publicités
Catégories : Chronique de lecture | Étiquettes : | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “3 Mètres au dessus du ciel de Federico Moccia

  1. Pingback: Bilan de lectures juin 2012 | Addiction-Books

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :