A comme Association, tome 3 : L’Etoffe fragile du monde de Erik L’Homme


Petites informations sur le livre:

Tire VF: A comme Association, tome 3 : L’Etoffe fragile du monde

Auteur: Erik L’Homme
Prix: 9.46 euros
Genre: Fantastique, Jeunesse
Edition: Gallimard/Rageot (jeunesse)
Nombre de pages: 198 pages

Résumé:

Persuadé qu’Ombe est en danger, Jasper part à sa recherche avec son   compagnon Erglug, un troll à l’humour décapant. Catapultés au Moyen 
Âge par un sort du mage Siyah, les deux amis devront conjuguer leurs 
talents pour sortir de cette mauvaise farce !

En bref:

Un tome 3 tout en surprise


Mon avis:

Et me voilà enfin avec le tome trois de A comme association. Je dois dire que cela faisait un petit moment que l’association me manquait. Surtout nos deux héros.

Dans cette histoire, nous suivons notre héros Jasper qui comme dit plus haut m’avait énormément manqué. J’aime beaucoup son humour et sa vision des choses. Dans ce tome, il s’embarque dans une drôle d’histoire avec un troll dans le seul but de retrouver Ombe qui selon lui est en danger.

En ce qui concerne les personnages, Jasper reste fidèle à lui même. Son humour est toujours aussi présent ce qui m’a valu de sourire de nombreuses fois lors de ma lecture. Il à toujours le don pour analyser complètement de travers les situations dans lesquelles il se fourre. Mais qu’est-ce que j’adore ça. Un autre personnage qui est plutôt agréable à suivre dans ce tome est celui du Troll. Erglug de son prénom à le don de prononcer des phrases d’un troll philosophe dont le nom reste jus’à aujourd’hui totalement imprononçable.

En ce qui concerne le style et l’histoire, on ne tarde pas du tout à entrer complètement dans l’histoire notamment de part la taille du livre. L’histoire est plutôt rapide ce qui nous permet de ne pas voir le temps passer et surtout de ne laisser aucune place à l’ennui. J’aime l’univers imaginé par les auteurs à chaque fois je me laisse totalement emporter. C’est magique ! Il y à également toujours ces références qui me donnent le sourire. La plume d’Erik L’Homme reste toujours aussi fluide et agréable à lire. C’est ce qui donne un plus encore à ce livre.

En conclusion, une lecture très agréable que je ne peux que vous conseiller. Si vous n’avez pas encore commencer cette série n’hésitez pas une seule seconde et foncez.

Ma note:


La couverture:










La chanson écoutée pendant la lecture et qui me fait penser à ce livre:


La citation qui donne envie:

C’est très souvent, hélas, la vérité qui nous éloigne des autres. Parce qu’ils ne veulent pas, ou ne sont pas prêts à l’entendre. Du coup, on hésite à la leur dire ! Et puis on s’enferme sur soi et, en repoussant les gens, on devient l’artisant de sa propre solitude.


Lecture réalisée dans le cadre des challenges:

 

Publicités
Catégories : Fantastique, jeunesse | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :