Chronique de lecture

Tara Duncan, tome 1 : Les Sortceliers de Sophie Audouin-Mamikonian

dcd

 

Petites informations sur le livre:

Titre VF: Tara Duncan, tome 1 : Les Sortceliers

Auteur: Sophie Audouin-Mamikonian

Année de parution originale : 2003

Prix: 15 euros

Nombre de pages: 480 pages

Genre: Fantasy, Jeunesse

Edition: Seuil

*********************************

Résumé:

Magister, le Maître des Sangraves, a décidé de s’emparer coûte que coûte de Tara’tylanhnem Duncan, dite Tara. Afin d’échapper au maléfique  » Homme au Masque « , la jeune fille doit s’enfuir sur AutreMonde en compagnie de Manitou, son arrière-grand-père transformé en labrador par un sort malencontreux. Sous la protection du fantasque Maître Chem, Haut mage du royaume du Lancovit, elle y découvrira les sortceliers, le malicieux Palais Vivant, les Vampyrs, les Chimères, les Harpies et toute une pléiade d’amis parfois… inattendus. Du royaume des Limbes où sévissent les démons au somptueux Palais impérial d’Omois, de la forteresse grise des Sangraves à l’île maudite des Roses Noires, Tara Duncan nous entraîne dans un univers peuplé de créatures fantastiques et baroques, à la découverte de son identité. Dans les contes de fées, les princesses se font habituellement kidnapper, enfermer, à moitié rôtir par des dragons, marier à de gros poilus qui ont occis un ou deux monstres alors qu’elles sont amoureuses du « petit page, ensorceler, endormir pour un ou deux siècles, etc. Alors l’une d’entre elles, la princesse Sophie Audouin-Mamikonian a décidé de créer une héroïne drôle et tendre, Tara Duncan, qui n’attend aucun preux chevalier, se défend très bien toute seule ou avec ses amis et, bien que parfaitement terrorisée, affronte les dangers d’AutreMonde avec une totale détermination.

*********************************

77487fa3

*********************************

En bref:

Une découverte coup de coeur

Mon avis:

Et oui me voilà enfin avec ce premier tome ! je sais beaucoup d’entre vous me dirons : “ quoi tu n’es seulement qu’au tome 1 ! “ Et bien oui, mais mieux vaut tard que jamais.

Dans cette histoire nous suivons Tara’tylanhnem Duncan qui est une jeune fille tout à fait normale enfin c’est ce qu’elle croit … Ses parents sont décédés et c’est sa grand-mère, Isabella, qui s’occupe d’elle depuis ce jour. La petite vie si tranquille de Tara va être complètement chamboulée le jour où, une nuit, elle voit apparaitre sa maman en “fantôme”. Cette dernière va lui révéler qu’elle n’est pas morte et qu’elle est retenue prisonnière dans la forteresse de Magister. Ce dernier est un Sortcelier très maléfique et surtout très puissant. Séléna, la mère de Tara, va lui révéler qu’elle et sa grand-mère courent un grand danger car Magister est à leurs trousses. C’est face à ce danger imminent qu’Isabella va enfin se décider à révéler à Tara qui elle est vraiment …

En ce qui concerne les personnages, Tara est une jeune fille vraiment très sympathique et qui est très agréable à suivre au fil de cette lecture. Elle n’a pas eu une vie facile … Perdre ses parents lorsqu’on est si jeune ce n’est pas facile du tout et en plus de cela, sa grand-mère n’est pas très démonstratrice en ce qui concerne ses sentiments et Tara peut parfois se sentir en manque d’affection. Tara est donc une sortcelière autrement dit “celui qui sait lier les sorts” et là voilà plongée dans un monde qu’elle n’imaginait même pas. Elle va devoir maitriser des tas de choses et surtout s’habituer à la vie sur AutreMonde. Que de bouleversements pour elle. Isabella la grand-mère de Tara est une femme qui vit avec un lourd secret qui devient de plus en plus pesant au fil des ans. Comme dit plus haut, elle ne montre pas souvent ses sentiments à Tara même si celle ci l’aime du plus profond de son coeur. Chem, le grand Maitre des sortceliers, est un personnage que j’ai énormément apprécié. Sous ses airs de grand Maitre il à réussi à me faire rire à de nombreuses reprises grâce aux situations dans lesquelles il se retrouve ainsi que ses diverses réactions. Un dernier personnage que je vais vous présenter est celui de Manitou qui n’est autre que l’arrière grand-père de Tara qui à été transformer en chien suite à un sort légèrement raté.

Pour ce qui est de l’histoire et du style de l’auteur, tout de suite, j’ai senti que l’histoire n’était pas une simple histoire de petits sorciers destinés aux enfants. Le récit est construit de manière subtile et intelligente. En effet, au départ j’avais un peu peur de me retrouver de nouveau dans un univers et une histoire semblable à Harry Potter. Même si j’ai horreur de faire des comparaisons j’avoue ne pas avoir pu m’empêcher de le faire dans ce cas-ci avant d’entamer ma lecture … Et quelle surprise ! Tara Duncan est tout sauf une simple copie de Harry Potter. Ce livre est très facile à lire et surtout il est très prenant ! J’ai trouvé que l’univers de Sophie Audouin-Mamikonian  était plus complexe tant au niveau des mondes, que des créatures qui surgissent et surtout les noms des personnages. J’ai adoré leur noms farfelus et biscornus ! J’ai adoré leur longueurs et surtout le fait qu’ils soient totalement imprononçables ( à moins de s’entrainer avant). Le récit est parsemé d’humour, de suspense, bourré d’émotions et surtout l’intrigue est parfaite ! Tous les ingrédients sont présents pour en faire un coup de coeur !  

En conclusion, vous l’aurez compris ce premier tome est un coup de coeur et j’en redemande ! J’ai adoré ! Je ne peux que vous conseiller de le lire si ce n’est pas déjà fait ! Je pense que la suite suivra très bientôt. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas été autant envoutée par un monde si magique.

*********************************

Les petits points positifs : intrigue parfaite, personnages crédibles et attachants, ingrédients d’un bon roman au rendez-vous

Les petits points négatifs : le mélange entre noms longs et parfois raccourcis qui peuvent nous désarçonner pendant la lecture

*********************************

FicheTara

*********************************

Ma note:

coup de coeur

La couverture:

couv61799927

*********************************

La chanson écoutée pendant la lecture et qui me fait penser à ce livre:

*********************************

La citation qui donne envie:

Elle rumina ainsi pendant dix bonnes minutes, puis soupira. Il était vain de s’angoisser. Elle verrait bien demain. D’ailleurs, inutile de rester enfermée dans sa chambre. Autant aller bouquiner un peu dans la bibliothèque, histoire de se changer les idées.
Comme une ombre elle se glissa jusqu’à la pièce ou dormaient des milliers de livres. Elle ouvrit la porte et poussa un soupir d’aise.
Bien qu’il y ait un endroit de la bibliothèque ou les livres étaient cadenassés ( ce qui la faisait bien rigoler, sa grand-mère avait peur que les livres s’enfuient ou quoi? ), Tara avait accès à la plus grande partie des ouvrages.

*********************************

Lecture réalisée dans le cadre des challenges:

373003_334594449951383_1775429066_nplage-2

*********************************

Les autres tomes:

Publicités
Catégories : Chronique de lecture | Étiquettes : , | 2 Commentaires

Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 2 : Fièvre Rouge de Karen Marie Moning

fv

 

Petites informations sur le livre:

Titre VF: Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 2 : Fièvre Rouge

Titre VO: Fever, book 2 : Bloodfever

Auteur: Karen Marie Moning

Année de parution française : 2010

Année de parution originale : 2007

Prix: 12 euros

Nombre de pages: 440 pages

Genre: Bit-Lit

Edition: Milady

*********************************

Résumé:

Je suis une sidhe-seer, une humaine capable de voir les faës, ces effrayantes créatures d’un autre monde installées parmi nous depuis des millénaires et dissimulées sous des voiles d’illusion. Mon univers a commencé à se fendiller à la mort de ma sœur, et j’ai l’impression que, depuis, il n’en finit plus de s’effondrer. Je ne parle pas seulement de mon petit monde personnel: il s’agit aussi du vôtre. Les murs entre humains et faës sont en train de s écrouler. Et je suis la seule à pouvoir nous sauver.

*********************************

jericho-barrons-jzb-les-chroniques-de-mackayla-lane064

*********************************

En bref:

Quel plaisir de retrouver Barrons !

Mon avis:

Me revoilà enfin avec la suite des histoires de Mac et Barrons ! Depuis le temps que j’avais envie de les retrouver, c’est chose faite !

En ce qui concerne l’histoire, Mac est une jeune fille d’une vingtaine d’années qui voit sa vie totalement chamboulée du jour au lendemain à la mort de se sœur aîné, Alina qui vivait en Irlande. Après ce terrible drame Mac décide de quitter les États-Unis en direction de l’Irlande afin de retrouver l’assassin de sa sœur adorée. Mais ce n’est pas si simple et Mac va très vite s’en rendre compte car l’Irlande va lui révéler sa véritable nature de Sidhe-Seer ainsi que l’existence d’un univers qu’elle n’aurait jamais soupçonné …

En ce qui concerne les personnages, Mac est une véritable Barbie ! C’est une jeune fille qui ne veut pas sortir de sa période rose bonbon. Elle prend davantage soin de sa personne et tient énormément compte de ce que pensent les autres. Au début j’ai cru que son attitude et sa façon d’être allaient m’énerver mais j’ai tout simplement adoré sa façon d’être qui ne est tout le contraire de moi elle m’a vraiment fait rire. Par la suite Mac se voit contrainte de modifier son look ce qui n’est pas du tout repos pour s’engager dans une guerre contre les Unseelie Notre héroïne va apprendre à ses dépends qu’il faut plus qu’un joli physique pour survivre dans le monde cruel des faës… Quant à notre beau et séduisant Barrons, il est toujours aussi énigmatique je dirais. Il continue à se contenter de répondre de façon monosyllabique et cela à le dont de m’agacer mais son charme me fait tout de suite oublier cet agacement … La relation entre nos deux héros est toujours aussi ambigüe car Barrons se sert toujours de Mac et cependant il lui sauve toujours la vie. Comme dis plus haut, Barrons m’obsède et il m’intrigue d’une façon que je ne saurais expliquer. Il est beau, ténébreux, séduisant, secret, fort et à un coté sombre qui est des plus appétissant ! Comment ne pas craquer ? On retrouve également V’lane qui est un prince Faes et qui dit vouloir aider Mac. Mais peut-on réellement lui faire confiance ? De plus il à un tel pouvoir sur Mac … Le Haut Seigneur est également présent.

Au niveau de l’intrigue, je la trouve fascinante ! On entre totalement dans la peau de Mac et comme elle on se pose toute sorte de question qui malheureusement restent sans réponses pour le moment.

Je suis totalement accro à cette saga! Je me suis complètement plongée dans l’univers de l’auteur. Je suis aussi complètement dingue de Barrons mais quelle lectrice ne le serrait pas ? Il est si caliente !

Quant au style de l’auteur, il est incroyable. L’écriture est superbe et très addictive.

Une sage que je ne peux que vous conseiller si vous ne l’avez pas encore commencée ! Vous deviendrez vite accro !

*********************************

Les petits points positifs : intrigue bien filée, personnages intéressants et addictifs

Les petits points négatifs : parfois trop de questions sans réponses

*********************************

jericho barrons JZB les chroniques de mackayla lane529

*********************************

Ma note:

coup de coeur

La couverture:

fievre-rouge

*********************************

La chanson écoutée pendant la lecture et qui me fait penser à ce livre:

*********************************

La citation qui donne envie:

Barrons était l’incarnation de l’arrogance et de la froideur. Il était également très fortuné et pourvu d’une force physique exceptionnelle, ainsi que d’une intelligence fulgurante. Mais surtout, il était le personnage le plus énigmatique que j’aie jamais connu. Pour compléter ce tableau, je dirais que la plupart des femmes semblaient le trouver follement séduisant. Par chance, je ne suis pas la plupart des femmes. Le danger ne me séduit pas. Ce qui me plaît, ce sont les hommes dotés d’une solide fibre morale. Le mieux que Barrons puisse faire en matière de fibres, c’est arpenter l’allée des céréales pour petit déjeuner à la supérette du coin.

*********************************

Lecture réalisée dans le cadre des challenges:

373003_334594449951383_1775429066_nplage-2

Catégories : Chronique de lecture | Étiquettes : | Poster un commentaire

Anita Blake, tome 03 : Le cirque des damnés de Laurell K. Hamilton

fffdf

Petites informations sur le livre:

Titre VF: Anita Blake, tome 03 : Le cirque des damnés

Titre VO: Anita Blake, Vampire Hunter, book 03 : Circus of the Damned

Auteur: Laurell K. Hamilton

Année de parution française : 2002

Année de parution originale : 1995

Prix: 15 euros

Nombre de pages: 379 pages

Genre: Bit-Lit

Edition: Milady

Résumé:

Je vous le dis franchement : je stresse! Nous vivons vraiment clans un univers IM-PI-TOYABLE ! Prenez par exemple Jean-Claude, propriétaire, entre autres, du Cirque des Damnés, une boîte branchée des plus rentables. Eh bien, il n’est entouré que de gens qui veulent soit lui faire la peau, soit prendre sa place, voire les deux. Tous des vampires, bien sûr, avec des dents qui rayent le parquet. Vous me direz que, même s’il a le sens de l’humour, J.-C., lui aussi est un vampire et que sa principale ambition semble être de faire de moi son esclave. Peut-être finalement devrais-je laisser les loups-garous et autres se dévorer entre eux. Et plutôt me consacrer à empêcher mes chers zombies de nuire…

tumblr_ln10waqnKH1qlskoqo1_500

En bref:

Encore un coup de coeur pour cette saga !

Mon avis:

C’est sans hésitation que je me replonge dans le monde fabuleux d’Anita Blake ! J’ai adoré le premier tome et il ne pouvait en être autrement, il fallait que je continue cette saga le plus vite possible !

Dans ce tome nous retrouvons notre chère Anita qui est une fois de plus embarquée dans une enquête des plus sanglante et qui va une fois de plus mettre sa vie en danger.  Comme d’habitude, Dolph ne va pas hésiter à la contacter afin qu’elle l’aide à résoudre cette enquête vraiment très glaucque. Anita va manquer plus d’une fois de se faire tuer. Mais n’est-ce pas le quotidien de notre héroïne ? Tout commence lorsqu’un corps est retrouvé marqué de plusieurs traces de vampires. Notre héroïne va devoir rendre visite à Jean-Claude et cela ne l’enchante nullement. Elle doit être certaine que ce meurtre n’a pas été commis par Jean-Claude…

Quel plaisir de replonger dans le monde d’Anita ! Je dois dire que son caractère et son franc parlé me manquaient.

En ce qui concerne les personnages, nous retrouvons bien entendu Anita qui reste fidèle à elle-même. Mais c’est bien pour cela qu’on l’adore. Ses répliques sont toujours aussi fabuleuses et inattendues. J’aime énormément l’idée qu’elle connaisse ses limites et qu’elle fasse tout pour ne jamais allez trop loin. Jean-Claude est également là et ce pour mon plus grand plaisir. On le découvre un peu plus. Il souhaite toujours faire d’Anita sa servante humaine. Mais le lien qui les unit va se resserrer de plus en plus. Anita va continuer de refuser de voir la vérité en face mais elle le désire plus que tout malgré le fait qu’il soit un vampire ! Mais pour Anita, il est totalement hors de question qu’elle cède à ce désir si profond et intense.  D’autres personnages font aussi leur apparition. Il y a notamment Richard qui est un lycanthrope qui se fait passé pour un humain. Il travaille côtes à côte avec Jean-Claude.  Nous retrouvons des valeurs sûres comme Irving, Dolph, Edouard, Véronica,…

Au niveau de l’écriture et le style de l’auteur, j’aime le fait qu’elle ne se concentre pas uniquement sur l’histoire en elle-même mais qu’elle la développe. L’intrigue est parfaitement filée et menée. Elle m’a tenue en haleine tout au long de ma lecture.

En conclusion, une troisième tome qui m’a fait complètement craquer ! Un coup de coeur supplémentaire pour cette saga. Je ne peux que vous la conseiller. J’ai énormément apprécié le fait qu’Anita se dévoile un peu plus et que Jean-Claude soit beaucoup plus présent. Je n’ai qu’une hâte … lire le tome 4 le plus vite possible !

Les petits points positifs : intrigue bien filée, histoire bien développée, personnages intéressants, thème abordé bien choisi, humour toujours au rendez-vous, la présence de Jean-Claude beaucoup plus importante

Les petits points négatifs : personnage parfois trop succincts, personnages secondaires peu présents

1265109-5_anita_blake__circus_of_the_damned___the_charmer_5_super

Ma note:

coup de coeur

La couverture:

52124894

La chanson écoutée pendant la lecture et qui me fait penser à ce livre:

La citation qui donne envie:

_Les vampires de plus de deux cents ans sont-ils tous des pervers ? m’exclamais-je, exaspérée.
_J’ai plus de deux cents ans, me rappela Jean-Claude.
_C’est bien ce que je voulais dire.

Lecture réalisée dans le cadre des challenges:

373003_334594449951383_1775429066_nplage-2

Catégories : Chronique de lecture | Étiquettes : | Poster un commentaire

C’est lundi que lisez-vous ? (36)

33259605

Le rendez-vous a été instauré par Mallou, et est maintenant repris chez Galleane.

Bonjour tout le monde !

J’espère que vous avez passez un bon week-end =)

**********

Ce que j’ai lu la semaine passée:

Couverture Virtuosity

Carmen, 17 ans, mène une vie passionnante. Considérée comme l’une des meilleurs violonistes de sa génération, elle vient de gagner un Grammy. Poussée par sa mère, ancienne chanteuse d’opéra à la carrière brisée, elle travaille sans relâche pour gagner le prix Guarneri, un concours de violon dont le vainqueur remporte une tournée mondiale. La pression de ce coach maternel impitoyable, le stress de la compétition, l’abus de bêtabloquants pour éviter le trac sur scène… Carmen est au bord du « burnout ». Sans compter que la partie va être difficile avec pour rival l’énigmatique Jeremy King.

Couverture La trace

Il y a Rébecca Lefèvre. La petite cousine française. Signes particuliers : néant. Et puis il y a Sarah LeFebvre, l’Américaine. Sarah qui réussit tout ce qu’elle touche. Sarah qui va se marier. Sarah que Rébecca aimait jusqu’au jour où elle lui a présenté son fiancé, le bel Adrian, pour qui Rébecca a eu le coup de foudre. Et voilà Rébecca forcée de jouer les demoiselles d’honneur pour sa cousine. Sauf que devant l’autel, la belle Sarah fait demi-tour, saute dans sa voiture, et embarque avec elle Rébecca et Lavinia, sa grand-mère si distante et soudain si proche. Les trois femmes tracent leur route, Sarah pour fuir son passé, Lavinia pour le retrouver, Rébecca pour se trouver. Mais elles ignorent qu’un serial-killer est à leurs trousses. Un meurtrier qui guette Sarah depuis la nuit des temps.

Couverture Claire de lune

Alex est un solitaire.
Depuis son plus jeune âge, il s’est emmuré dans une existence où l’amitié, l’amour, le désir, n’existent plus.
Il ne se sent bien qu’au milieu des Highlands, dans cette nature protectrice qui l’apaise et qu’il arpente souvent, sac au dos.
Quand Clara débarque, il dresse ses défenses, comme d’habitude. Mais cette fois, ça ne marche pas. Clara, si différente, s’entête.
L’Amour s’insinue, fait mal, d’un mal dont Alex ne peut bientôt plus se passer !
Mais qui est véritablement Clara ? Lorsqu’Alex le découvre, il ne peut plus faire marche arrière…
Quel rôle doit-il jouer dans la vie de Clara ?
Il l’apprendra au péril de sa vie.

Couverture Carnet intime d'un vampire timide, tome 1

Qu’est-ce que ça peut bien faire d’avoir 15 ans pour l’éternité ?
L’éternité, c’est long, surtout quand il faut supporter une petite sœur trop pénible, de l’acné qui ne s’en ira jamais et cette
insoutenable maladresse avec les filles. Découvrez la vraie histoire de Nigel, le vampire ado, dont la non-vie va être bouleversée par Chloé, une humaine si belle qu’on se laisserait
volontiers damner…

ce que je lis en ce moment:

Couverture Minuit, tome 06 : Les cendres de Minuit

Assoiffé de vengeance après le massacre de sa famille, Andreas Reichen se retrouve confronté à Claire, celle qu’il a jadis aimée mais qui s’est liée à un autre mâle de la Lignée. Cette rencontre ravive une flamme longtemps étouffée et une fureur ravageuse, surtout lorsqu’Andreas se voit obligé d’accepter l’aide de Claire s’il veut retrouver le coupable. C’est un gouffre de désir et de plaisir qui attend les deux anciens amants.

Ce que je pense lire ensuite:

ne sachant pas quoi choisir étant donné que je ne m’y tiens jamais j’ai décidé de vous proposer un large choix dans lequel je suis certaine de piocher

Raison et sentiments / Le coeur et la raison de Jane Austen

Couverture Raison et sentiments / Le coeur et la raison

Raison et sentiments sont joués par deux sueurs, Elinor et Marianne Dashwood. Elinor représente la raison, Marianne le sentiment. La raison a raison de l’imprudence du sentiment, que la trahison du beau et lâche Willoughby, dernier séducteur du XVIIIè siècle, rendra raisonnable à la fin. Mais que Marianne est belle quand elle tombe dans les collines, un jour de pluie et de vent.

Ailes / Wings, tome 2 : Sortilèges de Aprilynne Pike

Couverture Ailes / Wings, tome 2 : Sortilèges

Bien que Laurel soit venue à accepter sa véritable identité de fée, elle refuse de tourner le dos à sa vie d’Humaine – et particulièrement à son petit ami, David – pour retourner dans le monde des fées. Toutefois, lorsque Laurel est convoquée à Avalon, ses sentiments pour Tamani, la charismatique sentinelle féérique, sont indéniables. Elle est forcée de faire un choix – et il pourrait lui briser le coeur.

Anna Karénine de Léon Tolstoï

Couverture Anna Karénine

La quête d’absolu s’accorde mal aux convenances hypocrites en vigueur dans la haute société pétersbourgeoise de cette fin du XIXe siècle. Anna Karénine en fera la douloureuse expérience. Elle qui ne sait ni mentir ni tricher – l’antithèse d’une Bovary – ne peut ressentir qu’un profond mépris pour ceux qui condamnent au nom de la morale sa passion adultère. Et en premier lieu son mari, l’incarnation parfaite du monde auquel il appartient, lui plus soucieux des apparences que véritablement peiné par la trahison d’Anna. Le drame de cette femme intelligente, sensible et séduisante n’est pas d’avoir succombé à la passion dévorante que lui inspire le comte Vronski, mais de lui avoir tout sacrifié, elle, sa vie de femme, sa vie de mère. Vronski, finalement lassé, retrouvera les plaisirs de la vie mondaine. Dans son insondable solitude, Anna, qui ne peut paraître à ses côtés, aura pour seule arme l’humiliante jalousie pour faire vivre les derniers souffles d’un amour en perdition. Mais sa quête est vaine, c’est une “femme perdue”.

Le Livre perdu des sortilèges de Deborah Harkness

Couverture Le Livre perdu des sortilèges

Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : L’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous – démons, sorcières et vampires – le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu’énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au coeur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll

” Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda et reprit sa course, Alice se leva d’un bond car, en un éclair, elle réalisa qu’elle n’avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s’engouffrer dans un vaste terrier sous la haie. ” Pourquoi Alice s’étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de Cœur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous ? C’est au pays des merveilles que l’a entrainée le lapin blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie. Loin de la mièvrerie du conte enfantin, cette nouvelle traduction restitue au texte anglais toute sa verdeur mathématique.

Azami : Le coeur en deux de Marc Cantin & Isabel Cantin

Couverture Azami : Le coeur en deux

De Kaïdo à Paris, un voyage qui va changer la vie d’Azami.
Azami vit depuis toujours avec sa grand-mère un peu sorcière au pied du mont Kaïdo. Et voilà que son père lui propose de l’emmener en vacances à Paris ! Pour la jeune Japonaise, c’est le choc des cultures. Ses habits d’enfant sage forment un drôle de contraste avec les cheveux verts de Myo, l’adolescente qui l’accueille. En plus, Myo se montre détestable avec elle. Son petit ami Joan, en revanche, est bien charmant…

Campus, tome 1 : Bienvenue à Easton de Kate Brian

À quinze ans, Reed Brennen fait sa rentrée en classe de seconde à la prestigieuse académie de Easton ; le meilleure moyen d’échapper à un quotidien sinistre et une mère accro au médicaments.
Un nouvel univers s’ouvre à elle, différent de ce qu’elle avait imaginé : sur le superbe campus, tout n’est que luxe et raffinement. Reed la boursière se sent exclue. Jusqu’au jour où elle rencontre les filles billings.
Elles sont belles, intelligentes, sûres d’elles. Elles sont toute-puissantes, dans ce monde où le pouvoir est éphémère mais indispensable. Reed va essayer par tous les moyens, même les plus vils, de faire partie de clan.
Elle découvre rapidement que les billings, derrière leurs poses affectées et leurs garde-robes de magazine, ont bien des choses à cacher.

L’Eté où je suis devenue jolie de Jenny Han

Depuis qu’elle est enfant, Belly passe tous ses étés dans la maison au bord de la plage.
Là, entre les bains de mer et les pichets de thé glacé, la vie est parfaite. Il y a Susannah et ses fils, Conrad l’ombrageux et Jeremiah, si charmant. Et puis l’été de ses seize ans, les choses changent Susannah sourit un peu moins. Les garçons paraissent plus lointains. Parce qu’il se passe quelque chose dont personne ne parle. Belly aussi a son secret. La vie chavire doucement, pour chacun d’eux. Plus rien ne sera comme avant.

Comment (bien) rater ses vacances de Anne Percin

Pour échapper aux vacances en famille, Maxime choisit d’aller chez sa grand-mère.
Il avait tout prévu pour passer des jours tranquilles devant son ordi… sauf la crise cardiaque de sa grand-mère. Le voilà seul pendant son hospitalisation, et les vacances vont se transformer en feuilleton délirant !

La saveur de l'amitié

Un mystérieux colis laissé sur le pas d’une porte, et la vie de Julia puis de toute une ville va être bouleversée … pour le meilleur. Un roman nourri d’espoir sur l’amitié, l’amour et la solidarité. Quand Julia trouve devant chez elle la recette du pain de l’amitié et un sachet de levain, elle n’a qu’une envie, s’en débarrasser. Brisée par un terrible drame, elle n’a plus goût à rien. Mais c’est sans compter sur sa petite fille de cinq ans … Et lorsque Julia rencontre Madeline et Hannah, deux femmes à un tournant de leur vie, elle leur offre tout naturellement son pain. Ce n’est qu’un début : bientôt, gâteaux et recettes s’échangent frénétiquement à Avalon. Jusqu’où cette incroyable fièvre pâtissière mènera-t-elle cette ville, autrefois sans histoires ? Quelles conséquences sur la vie de Julia et de ses deux amies .

Catégories : Chronique de lecture | Étiquettes : | 3 Commentaires

Carnet intime d’un vampire timide, tome 1 de Tim Collins

dd

Petites informations sur le livre:

Titre VF: Carnet intime d’un vampire timide, tome 1

Titre VO: Diary of a Wimpy Vampire, book 1: Because the Undead Have Feelings Too!

Auteur: Tim Collins

Année de parution originale: 2010

Année de parution française: 2011

Prix: 12.50 euros

Nombre de pages: 234 pages

Genre: Jeunesse, Bit-Lit

Edition: Hugo et compagnie

Résumé:

Qu’est-ce que ça peut bien faire d’avoir 15 ans pour l’éternité ?
L’éternité, c’est long, surtout quand il faut supporter une petite sœur trop pénible, de l’acné qui ne s’en ira jamais et cette
insoutenable maladresse avec les filles. Découvrez la vraie histoire de Nigel, le vampire ado, dont la non-vie va être bouleversée par Chloé, une humaine si belle qu’on se laisserait
volontiers damner…

En bref:

Un vent de fraicheur qui fait beaucoup de bien !

Mon avis:

J’avais hâte de commencer cette lecture qui promettait de souffler un grand vent de légèreté et surtout beaucoup de plaisir et de moments plutôt marrants.

Dans cette histoire, nous suivons Nigel un ado pas comme les autres au travers de son journal intime. Nigel est un vampire qui d’apparence est un ado de quinze ans mais qui en réalité fête ses cent ans. Tout n’est pas facile pour lui et cela empire le jour où la belle Chloé arrive dans sa classe. Nigel va tomber amoureux d’elle. Mais tout n’est pas facile quand on est un adolescent boutonneux, timide et surtout vampire…

En ce qui concerne le personnage de Nigel je l’ai adoré ! Il est touchant. C’est un adolescent timide et mal dans sa peau. Malheureusement lors de sa transformation, il n’a pas hérité de tous les pouvoirs d’un vrai vampire. En effet, il n’est pas un vampire comme les autres ! Il est faible et il n’a pas la force d’aller chasser pour se nourrir et surtout il est très loin d’avoir le physique parfait que les vampires traditionnels ont à l’origine. Les parents de Nigel sont des vampires qui n’ont pas vieilli avec leur époque. Ils vivent toujours au XIXème siècle, ce qui peut parfois être embêtant. La petit soeur de Nigel est une enfant comme les autres et surtout une petite soeur comme les autres qui agace très souvent notre pauvre Nigel surtout car elle est plus forte que lui.  Et puis nous avons la belle Chloé qui ne se rend pas compte de l’amour que Nigel à envers elle.

En ce qui concerne le style de l’auteur et l’histoire,  j’ai énormément apprécié le style journal intime et les croquis qui étaient parsemés au fil des pages. Ce roman est plein d’humour et surtout d’une légèreté parfaite. C’est le livre idéal pour faire une pause ou pour renoué avec la lecture après une panne littéraire. L’écriture de Tim Collins est simple et facile à lire. Une bouffée d’air frais ! L’écriture est parfois mélancolique et souvent pleine d’humour et de romantisme ! Le fait que le style soit vraiment très jeune ne m’a nullement dérangé.

En conclusion, une lecture vraiment très agréable que je conseillerais aux plus jeunes d’entre vous. Une bouffée d’air frais qui permet une pause lecture après de gros pavés. A lire absolument ce livre vaut le détour !

Les petits points positifs : des personnages attachants et drôles, un style journal intime et des croquis qui rendent l’histoire vivante

Ma note:

vaut le détour

La couverture:

Couverture Carnet intime d'un vampire timide, tome 1

La chanson écoutée pendant la lecture et qui me fait penser à ce livre:

 

Dans le cadre du Challenge:

1 mois -> 1000 pages (Juillet 2012)

Catégories : Chronique de lecture | Étiquettes : , | Poster un commentaire

La trace de Christine Féret-Fleury

ttt

Petites informations sur le livre:

Titre VF: La trace

Auteur: Jessica Martinez

Année de parution originale: 2012

Prix: 15 euros

Nombre de pages: 252 pages

Genre: Thriller, Jeunesse

Edition: Black Moon

Résumé:

Il y a Rébecca Lefèvre. La petite cousine française. Signes particuliers : néant. Et puis il y a Sarah LeFebvre, l’Américaine. Sarah qui réussit tout ce qu’elle touche. Sarah qui va se marier. Sarah que Rébecca aimait jusqu’au jour où elle lui a présenté son fiancé, le bel Adrian, pour qui Rébecca a eu le coup de foudre. Et voilà Rébecca forcée de jouer les demoiselles d’honneur pour sa cousine. Sauf que devant l’autel, la belle Sarah fait demi-tour, saute dans sa voiture, et embarque avec elle Rébecca et Lavinia, sa grand-mère si distante et soudain si proche. Les trois femmes tracent leur route, Sarah pour fuir son passé, Lavinia pour le retrouver, Rébecca pour se trouver. Mais elles ignorent qu’un serial-killer est à leurs trousses. Un meurtrier qui guette Sarah depuis la nuit des temps.

En bref:

Je ne suis décidément pas faite pour les thrillers

Mon avis:

Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Black Moon pour ce livre.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en commençant la lecture de ce roman étant donné que je ne suis pas une grande fan de thrillers. Mais le résumé me tentait beaucoup et en particulier la couverture, elle m’a tout de suite beaucoup attirée.

Dans cette histoire qui se déroule aux Etats-Unis, chez la famille de Sarah, une belle rousse dont sa mère prépare le mariage. Il y à Rébecca, la cousine française. Le problème réside dans le fait qu’elle est éperdument amoureuse d’Adrian qui n’est autre que le futur époux de Sarah.Rebecca n’a donc aucune envie d’être là. Ce jour est censé être le plus beau jour de la vie de Sarah mais cette dernière va se raviser en marchant vers l’autel Elle s’encourt vers sa voiture, suivie de Rébecca et d’un autre membre de leur famille. C’est donc à trois qu’elles vont prendre la fuite. La grande question est : Pourquoi ? Personne ne comprend ce qui terrorise Sarah. Adrien semble pourtant être le mari rêvé…

Du point de vue des personnages, j’ai eu du mal à m’attacher à eux. Les points de vue changent souvent et il est parfois difficile de saisir leurs comportements. Rebecca est un personnage qui m’a parfois un peu énervée. sa jalousie envers Sarah est parfois exaspérante.

En ce qui concerne l’histoire et le style de l’auteur, l’intrigue est plutôt intéressante mais je dois vous avouer que j’ai trouvé la solution de l’énigme assez facilement ce qui m’a malheureusement un peu ennuyé.Il y avait pour moi un manque de suspense mais cela n’est pas dérangeant car le style de l’auteur est très bon et très agréable à lire. Les chapitres alternent les points de vue de Rébecca et de Sarah mais aussi du tueur qui les poursuit ce qui rend la lecture plus intéressante.

En conclusion, je ressors mitigée de cette lecture. Ce roman est un thriller plutôt réussi mais qui ne m’a pas plus touché que cela.

Les petits points positifs : récit original, personnages bien travaillés

Les petits points négatifs : manque de suspense, coupable trop vite démasqué

Ma note:

pas mal

La couverture:

Couverture La trace

En partenariat avec les éditions Black Moon

La chanson écoutée pendant la lecture et qui me fait penser à ce livre:

Dans le cadre du Challenge:

1 mois -> 1000 pages (Juillet 2012)

Catégories : Chronique de lecture | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Virtuosity de Jessica Martinez

flou

Petites informations sur le livre:

Titre VF: Virtuosity

Titre VO: Virtuosity

Auteur: Jessica Martinez

Année de parution originale: 2011

Année de parution française: 2012

Prix: 16 euros

Nombre de pages: 320 pages

Genre: Jeunesse

Edition: Black Moon

Résumé:

Carmen, 17 ans, mène une vie passionnante. Considérée comme l’une des meilleurs violonistes de sa génération, elle vient de gagner un Grammy. Poussée par sa mère, ancienne chanteuse d’opéra à la carrière brisée, elle travaille sans relâche pour gagner le prix Guarneri, un concours de violon dont le vainqueur remporte une tournée mondiale. La pression de ce coach maternel impitoyable, le stress de la compétition, l’abus de bêtabloquants pour éviter le trac sur scène… Carmen est au bord du « burnout ». Sans compter que la partie va être difficile avec pour rival l’énigmatique Jeremy King.

En bref:

Une lecture agréable

Mon avis:

Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Black Moon pour ce livre.

Ce livre me tentait énormément depuis que j’avais repéré sa sortie. Je ne vous dis pas comme j’étais contente quand j’ai eu la chance de le recevoir !

Dans cette histoire, nous suivons Carmen Bianchi, une virtuose du violon. Elle se prépare depuis quatre ans pour le plus prestigieux des concours de musique classique. Tout ce qu’elle souhaite c’est remporter le prix Guarneri. Un prix de renommée mondiale. Elle sait très bien que si elle ne l’obtient pas, sa carrière est fichu, elle s’arrêtera en pleine ascension. Mais seulement voilà, elle va rencontrer Jeremy King, lui aussi un virtuose qui veux gagner ce prix à tout prix. Ensuite, pas la peine de vous faire un dessin, tout le monde se doute de ce qui va se produire. Seulement, ils sont concurrent ! Roméo et Juliette dans le royaume de la musique. C’est tout bonnement merveilleux. Nous les suivons et ressentons l’enjeu du concours, la compétition fait partie intégrante de leur vie.

Du point de vue des personnages, Carmen est une jeune fille qui est un prodige du violon et qui doit subir la pression de sa mère. La compétition est un monde impitoyable surtout lorsqu’il y a des enjeux importants comme la gloire et souvent, les attentes de l’entourage sont un poids très pesant. Carmen n’arrive pas à gérer cette responsabilité, trouve des palliatifs et s’interroge de plus en plus sur elle-même. Sa mère quant à elle est une ancienne cantatrice qui a du arrêter sa carrière à la suite de problèmes de santé et elle reporte toute son ambition sur sa fille. Jérémy quant à lui est un personnage complexe et intriguant.

Du point de vue de l’histoire et du style de l’auteur, l’écriture est fluide et très agréable à lire. Au niveau action, il n’y a pas grand chose malheureusement.

En conclusion, un livre qui est une belle découverte mais qui ne sera pas un coup de coeur. Je vous le conseille lisez-le il en vaut la peine. Au début, je pensais que ça risquait de trop tendre vers la banalité mais finalement ça ne m’a pas déranger. Au contraire j’ai adoré. Souvent, j’en avais les larmes aux yeux, je pouvais ressentir les mêmes sentiments que Carmen. Quand elle était triste, je l’étais aussi, j’ai crus que j’allais détester Jeremy en même temps qu’elle, j’ai finis par haïr sa mère, tout comme elle… j’étais totalement imprégner. Je me suis totalement identifier au personnage.

Les petits points positifs : personnages touchants et agréables, émotions véhiculées

Les petits points négatifs : manque d’action

Ma note:

bienn

 

 

La couverture:

3096382259_1_3_u05NaHy3

En partenariat avec les éditions Black Moon

La chanson écoutée pendant la lecture et qui me fait penser à ce livre:

Dans le cadre du Challenge:

1 mois -> 1000 pages (Juillet 2012)

Catégories : Chronique de lecture | Étiquettes : | Poster un commentaire

Claire de lune de Valérie Narval

b

Petites informations sur le livre:

Titre VF: Claire de lune

Auteur: Valérie Narval

Année de parution originale: 2011

Prix: 23 euros

Nombre de pages: 380 pages

Genre:  Fantastique

Edition: Dricot

Résumé:

Alex est un solitaire.
Depuis son plus jeune âge, il s’est emmuré dans une existence où l’amitié, l’amour, le désir, n’existent plus.
Il ne se sent bien qu’au milieu des Highlands, dans cette nature protectrice qui l’apaise et qu’il arpente souvent, sac au dos.
Quand Clara débarque, il dresse ses défenses, comme d’habitude. Mais cette fois, ça ne marche pas. Clara, si différente, s’entête.
L’Amour s’insinue, fait mal, d’un mal dont Alex ne peut bientôt plus se passer !
Mais qui est véritablement Clara ? Lorsqu’Alex le découvre, il ne peut plus faire marche arrière…
Quel rôle doit-il jouer dans la vie de Clara ?
Il l’apprendra au péril de sa vie.

En bref:

Une très belle découverte !

Mon avis:

J’avais repéré ce livre sur facebook mais sans m’y attardé vu la grandeur de ma pile à lire. Et voilà qu’un jour l’auteure elle même me contacte et me propose de m’envoyer son livre. Vous me connaissez je ne refuse jamais ce genre de proposition Clignement d'œil Et franchement j’ai bien fait ! Je l’ai reçu ce vendredi et je me suis directement plongée dans la lecture. J’avais hâte de découvrir ce roman.

Dans cette histoire, nous suivons Alex un jeune garçon solitaire qui ne laisse aucune place à des sentiments tels que l’amour, l’amitié,… Cependant, un jour, une nouvelle élève arrive dans sa classe. La belle Clara. Cette dernière n’est pas comme les autres, elle ose lui tenir tête et elle arrive petit à petit à passer les défenses qu’Alex avait dressées comme d’habitude. Alex quant à lui va petit à petit découvrir que Clara ne le laisse pas indifférent mais derrière cette jeune fille se cache autre chose et Alex devra découvrir de quoi il s’agit peut importe ce que cela implique …

En ce qui concerne les personnages, j’ai adoré le personnage d’Alex. Et oui, vous me connaissez j’adore les personnages solitaire et “sombres” qui ne le sont pas vraiment. Alex est donc un jeune garçon de seize ans, bientôt dix-sept, qui est d’une nature très solitaire. Il n’a pas d’amis et ne cherche pas à en avoir. Il ne laisse aucune place à l’amour ou à l’amitié. A chaque nouvelle rencontre il dresse des forteresses afin qu’aucune personne ne sache pénétré dans son monde. Il existe un seul endroit au monde où Alex se sente bien, il s’agit des Highlands. Alex se sent revivre là bas au milieu de cette nature flamboyante. C’est également un garçon très intelligent. Clara quant à elle est une jeune fille timide mais avec un caractère bien trempé. Elle cache quelque chose au plus profond d’elle-même qu’elle ne peut révéler à personne. Très vite, elle va s’amouracher d’Alex et elle parviendra à le faire céder. Mais tout n’est pas toujours si simple et ils le découvriront bien assez tôt.

A priori, le fantastique n’est pas ma tasse de thé mais dans ce cas là c’est totalement faux ! J’ai adhéré à l’histoire dès les premières lignes. J’étais comme subjuguée et fascinée ! Je n’arrivais pas à lâcher ma lecture et il me fallait absolument continuer et connaitre la suite. J’ai énormément aimé ce monde fantastique dans lequel l’auteure nous emmène et surtout le mythe de la lune qui est exploité dans ce roman est fascinante. Mais je ne vous en dis pas plus à vous de le découvrir.

En ce qui concerne le style de l’auteure, sa plume est excellente et le vocabulaire utilisé est tout simplement juste et exact. Un vocabulaire adéquat et recherché, ce qui rend ce roman si parfait et juste. Une intrigue menée avec subtilité et un suspense parsemé au fil des chapitres avec beaucoup de finesse.

En conclusion, sous ses airs de roman pour adolescents et une histoire d’amour banale se cache une romance originale. Dès les premières pages l’auteure parvient à installer une véritable tension et un suspense qui ne donne qu’une envie : dévorer la suite.  Et cela ne fait qu’augmenter au fil des pages ! L’histoire va gagner en rebondissements et en intensité. Un excellent roman que je vous conseille absolument ! Il faut le lire. Un réel coup de coeur pour moi. Et ce roman nous prouve une fois de plus que la Belgique possède encore de grands talents !

Je remercie encore Valérie Narval pour ce roman et pour le petit mot qui l’accompagnait et qui m’a énormément touché. j’espère que ma chronique sera à la hauteur de son talent.

Les petits points positifs : un mythe lunaire intriguant, des personnages touchants, une intrigue parfaite

Ma note:

coup de coeur

La couverture:

Couverture Claire de lune

 

La chanson écoutée pendant la lecture et qui me fait penser à ce livre

La page facebook du roman

ici

La citation qui donne envie:

Il suffit parfois de peu de choses pour rendre les gens heureux : juste un peu d’attention.

Dans le cadre du Challenge:

1 mois -> 1000 pages (Juillet 2012)

Catégories : Chronique de lecture | Étiquettes : | Poster un commentaire

Revenants, tome 1 : Plus encore que la vie de Amy Plum

plus

Petites informations sur le livre:

Titre VF: Revenants, tome 1 : Plus encore que la vie

Titre VO: Revenants, book 1: Die for me

Auteur: Amy Plum

Année de parution originale: 2011

Année de parution française: 2012

Prix: 15 euros

Nombre de pages: 339 pages

Genre:  Jeunesse, Fantastique

Edition: Milan (Macadam)

Résumé:

Aux yeux de Kate, Vincent est parfait. À un détail près. Vincent est un revenant. Un revenant dont la vie consiste à mourir pour sauver des gens.
Mourir puis revivre. Indéfiniment.

En bref:

Une lecture qui m’a fait rêver

Mon avis:

Ce roman me faisait de l’oeil depuis sa sortie. Il faut dire que la couverture est vraiment très belle ! Et ajouter à cela toutes les chroniques positives que je pouvais lire à son propos. Je ne pouvais donc pas faire autrement il fallait que je le lise.

Dans cette histoire nous suivons Kate, une jeune américaine de dix-sept ans qui se retrouve à Paris après la mort de ses parents. Elle emménage chez ses grands-parents avec sa soeur. Kate, étant très secouée par la mort de ses parents, refuse de sortir et vit recluse dans sa chambre au milieu de bouquins qu’elle dévore jour après jour. Elle se décidera quand même à sortir et se trouvera un petit café tranquille où elle pourra lire sans soucis qu’on ne l’a dérange. Un jour elle va croiser le regard d’un garçon qui lui semble familier. Et si ce garçon ne lui était pas inconnu ? …

Du point de vue des personnages, Kate est une jeune fille au passé difficile, elle à perdu ses parents et cela l’affecte énormément et elle à beaucoup de mal à s’en remettre. Kate est en totale reconstruction et vit donc recluse. Elle trouve refuge dans la lecture. Mais au fur et à mesure elle réussira à s’ouvrir petit à petit. Et elle nous montrera une force de caractère que l’on ne soupçonnait même pas. Georgia, la soeur de Kate, est une fille vraiment extravertie mais c’est la seule manière qu’elle a de faire son deuil. C’est un personnage qui vous donne le sourire et qui n’a pas froid aux yeux. Quant au beau Vincent, comment ne pas craquer ? Un beau ténébreux romantique. Que demander de plus ? Il est beau et attentionné envers Kate. Un autre personnage qui m’a énormément fait rire est celui de Jules. Et Ambrose m’intrigue énormément ! Les personnages tant principaux que secondaires de ce roman sont très bien développés. Chaque personnages à sa propre personnalité et aucun d’entre eux ne se ressembles.

J’ai énormément apprécié le fait que l’histoire se passe à Paris ! Une ville que j’adore. L’auteur à réussi à décrire les lieux d’une telle manière que je me baladais en même temps que Kate. Je me doutais un peu qu’il y aurait une histoire d’amour car nous sommes à Paris n’est-ce-pas ! Je me suis parfois sentie comme dans un vrai conte de fée grâce aux paroles et aux lettres si  poétiques de Vincent.

Autre point positif de cette histoire, la mythologie qui y est abordée. J’ai tout simplement adoré ! C’était une mythologie pas encore rencontrée dans aucunes de mes lectures et je peux vous dire que ça fait du bien d’avoir un peu de nouveauté ! La quatrième de couverture ne nous en dit pas beaucoup sur cette mythologie et il nous faut attendre plusieurs chapitres afin d’en savoir un peu plus. Et les informations nous sont offertes au compte gouttes ce qui nous tient en haleine tout au long de l’histoire.

Une de mes attente en commençant cette histoire était de redécouvrir Paris et de vraiment m’y sentir plongée. Et je n’ai pas été déçue ! J’ai retrouvé le Paris que je connais et que j’aime. L’auteur nous fait voyager dans divers lieux, divers endroits connus et moins connus de la ville lumière. Je me suis réellement sentie transportée.

En ce qui concerne le style de l’auteur, je lui tire mon chapeau ! Amy Plum à une plume qui m’a fait rêver, qui m’a transportée ! Elle choisit les mots qu’elle utilise avec une extrême justesse et elle parsème l’histoire de figures de style avec une subtilité parfaite. Ses phrases sont parfois semblables à de la poésie.

En conclusion, une lecture que je ne peux que vous conseiller ! J’ai été transportée, j’ai rêvé que demander de plus ? Un véritable coup de coeur pour cette histoire et j’en redemande ! Vivement le tome deux car j’ai hâte de pouvoir me replonger dans l’écriture d’Amy Plum.

Les petits points positifs : une mythologie pas encore rencontrée dans d’autres romans,personnages très bien travaillés, une histoire envoutante,une écriture fluide, une histoire qui fait rêver et voyager

Ma note:

coup de coeur

La couverture:

Couverture Revenants, tome 1 : Plus encore que la vie

 

Dans le cadre du Challenge:

1 mois -> 1000 pages (Juillet 2012)

La chanson écoutée pendant la lecture et qui me fait penser à ce livre

En lecture commune avec:

d

Catégories : Chronique de lecture | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Filles de Lune, tome 1 : Naïla de Brume de Elisabeth Tremblay

naila

Petites informations sur le livre:

Titre VF: Filles de Lune, tome 1 : Naïla de Brume

Auteur: Elisabeth Tremblay

Année de parution originale: 2008

Prix: 15 euros

Nombre de pages: 430 pages

Genre: Fantasy

Edition: Mortagne Fantasy

Résumé:

D’après une légende qui remonte à des temps immémoriaux, régnera sur la Terre des Anciens celui ou celle qui parviendra à retrouver les trônes mythiques de Darius le Sage et de son ennemi juré, le sorcier Ulphydius. Depuis plus de sept siècles, les aspirants au pouvoir sont nombreux et s’affrontent sans relâche. Toutefois, seule une Fille de Lune de la lignée maudite pourrait redresser les torts causés par ses aïeules, responsables de ces luttes sans merci que se livrent des peuples autrefois pacifiques. Mais les descendantes de cette lignée sont toutes disparues. Du moins, semble-t-il…
À vingt-cinq ans, la vie de Naïla bascule. Sous le choc de son double deuil, elle accepte d’aider sa tante à rénover la maison familiale. Voilà donc la jeune femme de retour dans ce petit village en bordure du fleuve St-Laurent, où les innombrables souvenirs de vacances devraient lui apporter du réconfort.
Mais une trouvaille faite dans le grenier de la maison ancestrale empêchera Naïla d’y trouver la quiétude tant espérée. Les découvertes troublantes se succèdent, remettant en questions non seulement ses origines, mais aussi ses croyances et ses convictions…

En bref:

Une très belle découverte !

Mon avis:

Il me tardait de pouvoir enfin lire ce livre ! Depuis le temps qu’il se trouve dans ma PAL et surtout depuis le temps qu’il me fait de l’œil ! C’est donc plein d’impatience que je me lance dans cette lecture. Comme vous le savez cela ne fait pas très longtemps que je lis de la fantasy alors c’est avec aussi un peu d’appréhension que j’ouvre ce premier tome.

En ce qui concerne la couverture, elle est tout simplement magnifique ! Je l’adore c’est une révélation j’en suis tombée amoureuse ! C’est d’ailleurs un peu grâce à cette couverture que j’ai eu envie de lire ce livre et donc de me lancer une fois de plus dans une nouvelle saga.

Dans cette histoire, nous suivons Naïla une jeune femme que la vie n’a pas épargnée … Elle à perdu sa fille et son mari à quelques mois d’intervalle. Afin de sortir de sa tristesse, elle décide de rendre visite à sa tante qui s’est mis en tête de rénover la maison de son frère, le grand-père de Naïla. Un jour, alors qu’elle fouille dans le grenier, Naïla va tomber sur divers objets qui appartiennent à un autre monde que le sien. Dans tout cela se trouve également des lettres de Miranda qui n’est autre que la mère de la tante de Naïla. Ces dernières sont écrites dans une langue totalement inconnue. Cependant, Naïla va parvenir à les déchiffrer… Petit à petit, notre héroïne va finalement comprendre qu’un destin hors du commun l’attend et qu’elle va devoir fouiller dans son passé afin de réparer les erreurs que ses ancêtres ont pu faire en trahissant les Filles de Lune. Elle seule peut rétablir l’ordre …

Bien que la mise en place de l’action soit un peu lente, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J’ai énormément apprécié la première partie du livre qui est consacrée à Naïla. J’aime le fait de pouvoir découvrir un personnage dans son entièreté, apprendre à le connaitre et surtout pouvoir me l’imaginé.  Comme je vous l’ai dit la première partie est assez longue. Il faut attendre d’être à la page 200 pour que Naïla se décide à vivre son aventure à fond. Mais cela ne m’a nullement dérangé encore une fois. La “lenteur” ne se fait pas du tout ressentir. La seule chose déstabilisante est que d’un chapitre à l’autre on passe de notre bonne vieille terre à un monde plein de fantasy. Mais une fois l’habitude prise le roman se lit tout seul. La seconde partie du livre, elle, va s’attarder sur la découverte du monde où est issue Naïla. Le monde des Filles de Lunes, où règnes des sorcier(e)s. Le début peut donc vous sembler un peu incompréhensible mais ne vous découragez surtout pas plus on avance dans le roman plus cela se clarifie.

En ce qui concerne les personnages, vous vous en doutez j’ai adoré Naïla qui comme je vous ai dit n’a pas été épargnée par la vie. C’est une fille qui n’agit pas sur un coup de tête, elle est très réfléchie. Elle n’agit jamais sans avoir pris le temps de réfléchir à la situation. Mais elle est aussi très têtue et quand elle à une idée en tête, il est difficile de la lui faire oublier. Naïla est quelqu’un de volontaire et de très déterminée qui ne manque pas de courage. Après tout ce qu’elle à déjà vécu dans sa vie, elle n’a jamais perdu espoir. Elle ne baissera jamais les bras peu importe la difficulté à laquelle elle peut être confrontée. Autre personnage que j’ai beaucoup aimé, celui d’Hilda, la tante de Naïla. C’est une femme douce et aimante. Elle voit la vie du bon côté malgré une jeunesse pas si facile que ça. Autre personnage qui m’a touché est celui d’Alexis. Il est le cyldias de Naïla autrement dit son protecteur. Bien qu’au début il ne soit pas très content de devoir s’occuper de Naïla il va finir par comprendre que leurs vies sont liées et qu’il n’aura pas d’autres choix. Des personnages bien travaillés et parfaitement décrits en profondeur.

En ce qui concerne le style de l’auteur, il est très fluide et surtout parfaitement compréhensible. L’auteur utilise pas mal de description mais étonnement cela ne m’a posé aucun soucis. Une chose étonnante dans ce premier tome est la présentation en paragraphes. J’étais étonnée de voir cela mais en fin de compte cela rend la lecture plus fluide et plus agréable à lire. Cela aère parfaitement l’écriture. L’auteur joue aussi subtilement avec la narration. En effet, on passe d’une narration à la première personne à une narration à la troisième personne. Cela à généralement le don de m’énerver et surtout de me perturber dans ma lecture mais encore une fois cela ne fut pas le cas ici.

En conclusion, une attente parfaitement récompensée ! Cette lecture est un véritable coup de cœur et je n’ai qu’une seule envie connaitre la suite !

Les petits points positifs : personnages très bien travaillés, une histoire envoutante,une écriture fluide

Les petits points négatifs : le manque de carte en début de roman afin de pouvoir se repérer dans ce nouveau monde inconnu

Ma note:

coup de coeur

 

La couverture:

filles-de-lune-tome-1,-naila-de-brume-82648

Les autres tomes:

Filles de Lune, tome 2 : La Montagne aux Sacrifices de Elisabeth Tremblay

Filles de Lune, tome 3 : Le Talisman de Maxandre de Elisabeth Tremblay

Filles de Lune, tome 4 : Quête d’éternité de Elisabeth Tremblay

Couverture Filles de Lune, tome 4 : Quête d'éternité

Filles de Lune, tome 5 : L’Héritier de Elisabeth Tremblay

Couverture Filles de Lune, tome 5 : L'Héritier

Dans le cadre des Challenges:

1 mois -> 1000 pages (Juillet 2012)

Catégories : Chronique de lecture | Étiquettes : | 2 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :